Mouvement vers soi, jour 1 - Se mettre à l'écoute

Bonjour et bienvenue dans cette série !

Je me réjouis de vous accompagner dans cette série de 7 exercices. Leur durée sera d’une dizaine de minutes au maximum. Vous recevrez les exercices par email chaque jour et ils seront aussi accessibles sur la page facebook ou le canal YouTube Moveo Ergo Sum.

Pour débuter, nous allons amorcer le dialogue avec notre corps. Et, pour être un bon partenaire de conversation, concentrons-nous d’abord sur l’écoute – nous verrons que, dans cette conversation, on parle déjà bien assez comme ça!

Le système nerveux qui parcourt notre corps nous sert à contrôler nos mouvements et donc à envoyer des informations à travers le corps mais il reçoit aussi quantité d’informations sur l’état de nos muscles, de nos organes et de nos cellules. Si nous devions les traiter consciemment, ces informations nous submergeraient, c’est pourquoi notre mental filtre ce qu’il nous laisse percevoir consciemment. C’est une bonne chose pour notre vie quotidienne, mais si on veut transformer nos habitudes, nous devons apprendre à inverser cette tendance.

Afin de mieux percevoir ces signaux, le premier pas est d’en avoir l’intention, nous allons donc partir explorer notre corps avec cette intention :

Commençons par ressentir notre enveloppe corporelle, la peau et les sensations qui en émanent, cela peut-être le poids de notre corps sur la chaise, le contact de nos pieds à travers le sol ou le frottement des habits sur notre peau.

Ensuite, rendons visite à chacun de nos membres, un à un, puis notre bassin, notre abdomen, notre cage thoracique et notre tête. Prenez autant de temps qu’il vous faudra. Imaginez que vous cherchez à cartographier votre corps, quelles sont les espaces qui vous sont bien connus et quels sont les zones d’ombres ou de brouillard?

Si vous trouvez l’exercice difficile et que vous vous retrouver pris dans le flot de vos pensées, essayez ceci : avec une petite brosse – genre brosse à cheveux ou brosse à dents – frotter doucement une partie de votre corps, par exemple le plat de la main ou l’avant bras. En faisant ça, portez votre attention sur les sensations provoquées. Si vous commencer à y penser et à les étiqueter, ramenez tranquillement votre attention sur la sensation dans le corps, avant l’apparition des mots et des pensées. Lorsque vous aurez apprivoisé cet exercice de préparation, revenez à l’exercice initial.

Evidemment, l’intention seule ne suffit pas et pour remplacer une habitude, il nous faudra pratiquer. Je vous invite donc à répéter l’exercice autant que vous voulez durant la journée, mais au moins trois fois.

Au début, l’exercice vous semblera peut-être difficile mais vous verrez que notre attention s’entraine et que vous percevrez rapidement des changements. Je vous propose de partager votre expérience en commentant la vidéo sur YouTube, facebook ou sur le blog. Cela aidera chacun de nous à approfondir le dialogue avec notre propre corps.

Bonne exploration et à demain !